Jump

Blogue

Entrevues téléphoniques : 10 conseils utiles pour les candidats

Lors d’un processus de recrutement, l’entrevue téléphonique est le premier contact, et permet au recruteur/employeur et au candidat de déterminer si l’un et l’autre ont un intérêt à poursuivre vers les prochaines étapes.

Les entrevues téléphoniques sont très fréquentes et le demeureront – voire même augmenteront dans le futur. Elles comportent plusieurs avantages, mais également plusieurs pièges !

Le plus grand risque est de négliger la préparation. En fait, je recommande aux candidats de se préparer autant, sinon plus, que pour une entrevue en personne. Autrement, cela pourrait projeter une impression contraire à ce que vous êtes en réalité… et manquer l’opportunité d’aller à l’étape suivante du processus.

Cette semaine, voici les 10 principaux conseils que je partage aux candidats en préparation à leurs entrevues téléphoniques. Souvent, un seul de ces conseils peut complètement changer la dynamique de l’entrevue !

Vous remarquerez que la plupart s’appliquent également aux entrevues en personne et en vidéoconférence… c’est normal, et revient sur l’importance que revêt l’entrevue téléphonique !

Se renseigner sur l’employeur

Plus vous en savez sur l’entreprise, plus vous démontrez un intérêt, votre professionnalisme et votre rigueur, et vous aide dans votre réflexion pour le poste proposé.

Les sources sont nombreuses, les principales étant le site web de l’entreprise, pages Facebook et LinkedIn, publications et communiqués de presse, secteur d’activités, compétition et leur positionnement dans le marché, profil LinkedIn de la personne à qui vous parlerez, discuter avec les gens de votre entourage qui connaissent ou travaillent pour cette entreprise, sources externes (par exemple iCriq, publications d’affaires, etc.).

Réviser la description de poste et le CV

Étudiez chacun des points de la description de poste, responsabilités, compétences recherchées, conditions de travail, et identifiez les aptitudes que vous possédez s’alignant avec ce que l’employeur recherche. Ne négligez pas les compétences et expériences transférables, tout en pouvant indiquer pourquoi et comment celle-ci l’est!

Préparez quelques questions

Il importe d’avoir quelques questions prêtes à poser, particulièrement pour la fin de l’entretien, démontrant l’intérêt pour le poste et validant si celui-ci rencontre vos objectifs professionnels. Si vous avez diligemment suivi les 2 conseils précédents, vous devriez déjà avoir 2 ou 3 questions en note au minimum.

Demander quelles sont les prochaines étapes est la question tout autant classique, mais importante à poser.

Tenue soignée

Porter un style vestimentaire similaire à celui que vous porteriez si vous étiez convoqué à une entrevue en personne vient influencer l’état d’esprit général. Vous serez plus en mode ‘’discussion d’affaires’’ et votre focus ne sera que plus grand.

Environnement adéquat

Choisissez un endroit tranquille, qui favorise votre concentration et évite les bruits de fond. Assurez-vous que la réception cellulaire ne fait pas défaut afin d’éviter les pertes de réseau. Particulièrement en ce temps de confinement, il faut aviser les gens qui habitent avec vous de ne pas vous déranger et d’éviter les bruits – pas facile avec des enfants à la maison, les recruteurs comprendront, mais diminuer le plus possible pour maximiser votre concentration. Finalement, évitez les distractions telles qu’animaux domestiques, sons émis par des outils électroniques, etc.

Évitez de prendre les appels dans votre véhicule, dans un restaurant ou un parc.

Ponctualité

Prenez place à l’endroit choisi pour l’entrevue environ 10 minutes à l’avance, comme si vous alliez à une entrevue en personne.

Assurez-vous d’avoir devant vous la description de poste, une copie de votre CV, les questions identifiées. Un crayon en main permet de prendre des notes en cours d’entrevue.

Ayez le profil LinkedIn de votre interlocuteur – soit à l’écran, ou imprimé. Si à l’écran, assurez-vous toutefois de désactiver les notifications sonores et visuelles, par exemple de courriel, qui pourraient déranger votre concentration.

Soyez debout et souriez!

Le grand avantage des entrevues téléphoniques est la possibilité d’être debout. Comparativement à une position assise, les voies respiratoires sont plus dégagées et votre voix portera encore mieux. D’autre part, vous pouvez vous déplacer, avoir une expression gestuelle plus accentuée qu’en entrevue en personne, et dégager une meilleure confiance. Le langage corporel de l’autre étant absent, vous avez le contrôle sur votre expression corporelle qui sera projetée dans votre voix. Attention cependant aux inconvénients que cela peut projeter (bruits de pas, perte de réseau cellulaire, etc.)

Souriez! Car le fait de sourire donne une dynamique différente à la voix et à l’intonation.

Répondez de façon concise

Il est souvent facile au téléphone de s’étendre dans nos réponses. Écoutez bien la question, prenez le temps de réfléchir (voir point suivant sur les silences) et répondez concrètement, en donnant les informations demandées par votre interlocuteur, sans aller trop en détails.

Si la personne désire plus d’informations, elle vous demandera d’élaborer.

Bien entendu, si vous n’avez pas bien saisi la question… demandez de clarifier, il n’y a rien de mal, au contraire!

Soyez vous-même, répondez de façon honnête, sans tenter de répondre ce que vous croyez que l’autre personne veut que vous répondiez… en bout de ligne, vous seriez la personne la plus désavantagée, car vous pourriez obtenir un poste qui ne rencontre pas vos attentes.

Adoptez un débit de voix et niveau sonore modérés, car des variations fréquentes peuvent devenir des distractions pour votre interlocuteur.

Un silence? Pas de stress!

Les candidats craignent souvent les silences lors des entrevues téléphoniques. Au cours des rencontres en personne, la présence physique vient combler ces silences, car l’on voit ce que l’autre fait (prendre des notes, réfléchi, etc.). Au téléphone, c’est la même chose, il s’agit de gérer différemment.

Si vous désirez quelques secondes de réflexion à la suite d’une question, demandez ces quelques secondes à cet effet.

Si un silence subvient par suite de votre réponse, laissez passer quelques secondes et demandez à votre interlocuteur si vous avez répondu au point qu’il sondait – il prend possiblement des notes ou révise celles-ci, et se prépare à la prochaine question. Il vous demandera de clarifier votre réponse si nécessaire.

De courts silences permettent également d’éviter d’interrompre son interlocuteur.

Conclusion de l’entrevue

Demandez la permission de poser quelques questions à votre interlocuteur. Si celles que vous aviez préparées ont été répondues durant la discussion, peut-être que d’autres sont apparues. C’est l’opportunité pour vous de valider des points qui sont importants par rapport au choix professionnel que vous ferez dans un avenir rapproché.

Envoyez un courriel démontrant votre appréciation de la discussion incluant un court résumé de votre compréhension du poste, ainsi que des points principaux qui font de vous un candidat idéal. Si vous n’avez pas l’adresse courriel de la personne, vous pouvez lui envoyer une note via LinkedIn.

La note se doit concise, écrite soigneusement en évitant les fautes d’orthographe et envoyée dans les 24 heures suivant l’entrevue.

Dites-nous le truc qui vous a le plus aidé et, si vous avez d’autres trucs, je vous invite à les partager pour que tous puissent en profiter!

Bon succès!